logo-full arrow-left arrow-right magnify story members projects twitter facebook youtube download

Le conseil d’administration de la CISD se compose de neuf membres, dont quatre siègent aussi au comité exécutif (président, vice-président, secrétaire et trésorier). Un des sièges au conseil est réservé à une personne qui vit avec le VIH ou le sida.

Faites connaissance avec notre conseil d’administration 2016-2017

 


 

Tricia Smith, Présidente (PEI)

Tricia Smith travaille à l’Université Simon Fraser comme directrice de projet pour l’étude AYAZAZI – une recherche interdisciplinaire centrée sur les jeunes, examinant le lien entre des facteurs sociocomportementaux, structurels, cliniques et biomédicaux pour mieux comprendre le risque d’acquisition du VIH chez 427 adolescents et jeunes adultes (AJA) de 16 à 24 ans vivant à Soweto et à Durban, Afrique du Sud. Le projet est financé par l’Initiative canadienne de vaccin contre le VIH et les Instituts de recherche en santé du Canada. Tricia est titulaire d’une maîtrise ès sciences en promotion de la santé de l’Université Queen’s. Elle s’implique depuis plus de 15 ans dans les efforts de prévention, de traitement et de prise en charge du VIH à l’échelle nationale et internationale. Son travail avec la méthodologie de la cartographie corporelle a été mis en relief par CATIE de même que dans des publications de l’Anatomy of Adherence Project de la Western University et dans l’étude WATCH de l’Université McMaster.

 


 

Alexandra King, MD, FRCPC, Vice-présidente (British Columbia)

La DreAlexandra King est membre de la Première Nation Nipissing (Ontario). Elle est spécialiste en médecine interne et se concentre sur le VIH/sida, l’hépatite C (VHC) et la co-infection à VIH/VHC. Elle travaille au Centre médical Lu’ma, un centre de santé et de bien-être autochtone fournissant des soins holistiques à l’aide d’approches de guérison à la fois autochtones et occidentales.

Elle est chercheuse principale pour diverses recherches subventionnées par les IRSC sur les Autochtones, le VIH, le VHC et la co-infection. Ses autres intérêts de recherche incluent le bien-être autochtone, l’éthique de la recherche autochtone, la navigation/le soutien entre pairs, la guérison culturelle axée sur la terre et la recherche axée sur la terre.

Elle siège à de nombreuses initiatives locales et nationales, notamment le Réseau canadien sur l’hépatite C CanHepC (CISD), le Groupe de travail Santé des personnes qui consomment des drogues du RCEV (codirectrice) et le Comité consultatif de la recherche sur le VIH/sida des IRSC (CCRVSI).

 


 

Hélène Laperrière, Trésorière (Ontario)

Professeure agrégée (Université d’Ottawa), Hélène apporterait au conseil d’administration de la CISD les fruits de son parcours atypique de soignante interculturelle, d’évaluatrice et de chercheuse communautaire aux paliers local et international. Impliquée depuis 24 ans dans la réponse au VIH et au sida, elle a d’abord été infirmière (dans les années 1990), puis bénévole pour la prévention des ITS et du VIH/sida auprès des travailleuse(-eur)s du sexe du nord du Brésil (1994-2000), ce qui l’a conduite à examiner les tensions entre l’État et la société civile dans l’évaluation des pratiques communautaires locales. Depuis 2002, elle travaille à la COCQ-sida (Québec) au développement d’outils d’évaluation communautaire et à la recherche sur le logement et le VIH. Elle examine les défis de la recherche dans des contextes dangereux et imprévisibles. Maîtrisant le français, l’anglais, le portugais et l’espagnol, Hélène est l’auteure de publications ciblant un vaste public. Élue deux fois au conseil d’administration de sa coopérative de logement mixte, elle a pour leitmotiv de renforcer le pouvoir décisionnel des individus directement touchés par la pauvreté et de leur entourage proche.

 


 

Elizabeth Dyke, Secrétaire (Québec)

Elizabeth Dyke, Ph. D., est une consultante expérimentée, spécialisée en santé et en développement et s’intéressant particulièrement au VIH. Sur la scène mondiale, elle a été chercheuse, rédactrice, facilitatrice et évaluatrice de programmes sur des enjeux liés au VIH et à l’équité auprès d’organismes non gouvernementaux en Afrique orientale. Au Canada, elle a occupé des postes de haute direction dans le secteur national de la santé, notamment ceux de directrice de l’Initiative sur la santé de la population canadienne et de directrice de la Coalition canadienne des organismes de bienfaisance en santé. Son engagement à la justice sociale et au service communautaire est illustré par sa participation au conseil d’administration de Nexus Santé, un organisme canadien voué à la santé maternelle et infantile; son bénévolat antérieur auprès de CARE Canada; et son implication dans un petit groupe de bénévoles venant en aide à une famille de réfugiés syriens à Ottawa. Elizabeth apporterait au conseil d’administration de la CISD un mélange unique d’expériences de la société civile, du milieu universitaire et des programmes ainsi qu’une compréhension des ressources humaines et de la collecte de fonds reposant sur l’expérience personnelle.

 


 

Ahmed Habré (Ontario)

Ahmed Habré est étudiant de quatrième année au Programme de développement international de l’Université d’Ottawa. Né avec le VIH, il est bénévole dans la communauté depuis près d’une décennie, principalement en présentant des exposés publics et en participant à des camps pour enfants et jeunes vivant avec le VIH, où il a développé une passion pour ce groupe vulnérable et isolé. Ahmed fait valoir l’ordre du jour des jeunes à l’échelon national en créant et aidant des groupes de travail et de recherche émergents qui sont dirigés par et pour les jeunes vivant avec le VIH. Son travail consiste principalement à créer un conseil national de jeunes afin de tisser des liens et de militer pour les communautés de jeunes à travers le Canada. Dans ce contexte, il a également participé à la création de Connexion+, un réseau émergent de jeunes et de fournisseurs de services qui dirige des projets de recherche et des conférences centrés sur les jeunes. Ahmed apporte une perspective jeunesse au plaidoyer et aux programmes en matière de VIH/sida, alimentée par une connaissance approfondie des enjeux qui les touchent et appuyée par un vaste réseau de jeunes vivant avec le VIH.

 


 

Christian Hui (Ontario)

Christian Hui has lived with HIV since 2003 and was successfully treated for HCV in 2011. He has served his term as one of the designated PLHIV board members at the Interagency Coalition on AIDS and Development, and is currently the Ontario Representative/International Representative (Alternate) at the Global Network of People Living with HIV North America (GNP+NA). As a PLHIV activist, Christian strongly advocates for the human rights and the greater and meaningful involvement of people living with HIV. His work at Asian Community AIDS Services and the Committee for Accessible AIDS Treatment has allowed him to work with the ethno-racial and Immigrant, Refugee and Non-status (IRN) PLHIV communities. Christian is a steering committee member of the Toronto HIV/AIDS Network and will be completing his term as a board member at the Canadian Treatment Action Council. His blog articles have been featured on PositiveLite.com. Follow Christian on Twitter @chui108.

 


 

Judith Odhiambo (Ontario)

Judith est étudiante au doctorat en philosophie (Ph. D.) à l’École de santé publique Dalla Lana de l’Université de Toronto. Elle contribue activement, avec le Comité pour des traitements anti-sida accessibles (CAAT) à l’élaboration et à la mise en œuvre d’interventions sur le VIH visant à améliorer la santé des nouveaux arrivants de diverses communautés ethnoraciales. Elle est associée de recherche pour des projets sur le VIH/sida à l’Université McMaster et siège au conseil d’administration de la HIV/AIDS Legal Clinic of Ontario (HALCO). Elle est également membre du Comité consultatif du Projet de la CISD sur la santé des nouveaux arrivants, des migrants et des réfugiés.

Judith détient une formation en psychologie organisationnelle et en développement international; elle travaille dans ce domaine depuis plus de huit ans, notamment à l’élaboration et à la mise en œuvre de projets de développement en contextes multisectoriels. Elle a travaillé avec l’UNICEF, Action Aids et divers organismes communautaires à l’élaboration et à la mise en œuvre d’interventions sur le VIH/sida en Afrique. Judith continue d’utiliser son expérience multidisciplinaire et multisectorielle pour identifier des lacunes dans les compétences qui influencent le succès d’interventions sur le VIH/sida, en particulier dans les communautés africaines, caraïbéennes et noires. Ses domaines de recherche incluent la recherche communautaire, les déterminants sociaux de la santé, le VIH et l’immigration, et le développement organisationnel.

 


 

Micaela Pereira Bajard (Colombie britannique)

Je suis étudiante à la maîtrise en santé publique et passionnée par la promotion de la santé des personnes vivant avec le VIH (PVVIH), qui passe par la réponse aux déterminants de la santé. Mon expérience en matière de développement et de VIH/sida inclut un bénévolat de trois mois pour des projets d’agriculture au Mali (2010), un stage de trois mois en santé publique en Bolivie (2012), un bénévolat hebdomadaire à la Dr. Peter’s AIDS Foundation de Vancouver (2012-2013), un stage de quatre mois auprès de l’Étude sur la santé sexuelle et reproductive des femmes vivant avec le VIH au Canada (2015), et (actuellement) un stage de trois mois en promotion de la santé au Programme spécial de développement durable et d’équité en santé de l’Organisation panaméricaine de la Santé. Je possède de solides compétences de leadership et de communication et j’ai siégé aux conseils d’administration de deux organismes provinciaux à but non lucratif desservant les francophones de la Colombie-Britannique. Je suis très conviviale, passionnée par la création de connexions pour le développement communautaire et engagée à combattre les iniquités de santé aux paliers local et international.

 


 

Patti Wheatley (PEI)

Patti Wheatley est une jeune avocate ayant un intérêt marqué pour le VIH et le développement. Elle est titulaire d’un baccalauréat de l’Université St. Thomas (droits humains et sociologie) et d’un diplôme en droit de l’Université du Nouveau-Brunswick. Patti s’implique auprès d’organismes de lutte contre le VIH/sida depuis plus de dix ans. Entre autres projets, elle a réalisé sa propre recherche sur l’efficacité des politiques de développement relatives à la prévention du VIH en Afrique du Sud. Elle a également travaillé pour le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) au Swaziland. Elle a complété plus tôt cette année un mandat de vice-présidence au conseil d’administration d’AIDS PEI; auparavant, elle a été superviseure des avocats pour Sida Nouveau-Brunswick. Elle continue de s’impliquer dans des conseils d’administration, avec un point de mire sur les politiques et le droit dans le contexte de la santé; elle est représentante nommée par le gouvernement au sein du Conseil consultatif de l’Île-du-Prince-Édouard sur la condition de la femme. Patti considère ses connaissances juridiques et son expérience en matière de VIH comme des forces dans son travail auprès de conseils.