logo-full arrow-left arrow-right magnify story members projects twitter facebook youtube download
Projets

La migration peut créer des occasions positives pour les individus, mais elle entraîne souvent des conditions et des circonstances qui intensifient le risque et la vulnérabilité au VIH et à d’autres maladies transmissibles (p. ex., séparation de la famille, présence ou absence de réseaux sociaux dans le pays de destination, stress extrême, statut socioéconomique plus faible, accès réduit à la réduction des méfaits et à des services de prévention, de traitement et de soins pour le VIH). Pour ces raisons, les nouveaux arrivants sont souvent une population à risque dissimulée, dont les besoins de soins de santé et de services sociaux nécessitent une attention plus approfondie afin de prévenir les nouvelles infections, de réduire la vulnérabilité et de mitiger l’impact du VIH, des co-infections connexes et d’autres maladies transmissibles.

Devant la diversification de la population des nouveaux arrivants et la migration de ceux-ci entre les régions et provinces du Canada, nous constatons la nécessité d’un forum national pour partager des informations et des expériences programmatiques et pour voir au-delà de la réponse canadienne afin de tirer des leçons utiles des réponses au VIH et à la santé des nouveaux arrivants et réfugiés dans d’autres pays. En réponse à ce besoin, et dans le cadre du financement qu’elle reçoit du Fonds national pour l’intervention du secteur bénévole dans le domaine de la lutte contre le VIH/sida, la CISD a obtenu des fonds de l’Agence de la santé publique du Canada pour :

  1. former un groupe de travail/comité directeur sur la santé des nouveaux arrivants. Ce groupe guidera la planification et la tenue de deux réunions nationales des dépositaires d’enjeux;
  2. organiser deux réunions sur le VIH et la santé des nouveaux arrivants et réfugiés;
  3. réaliser et produire une synthèse des données nationales et internationales et des pratiques prometteuses en matière de programmes et services de prévention, de traitement et de soins pour le VIH/TB/VHC/ITSS qui reflètent la diversité des nouveaux arrivants. On y identifiera des modèles et leçons transférables au contexte canadien. Cette synthèse servira de base pour la seconde réunion.

Ces activités répondent à l’objectif du Fonds d’« améliorer la qualité des programmes internationaux et nationaux sur le VIH et le sida à la lumière des leçons apprises et partagées à l’échelle mondiale ».

Les résultats escomptés du projet sont :

  • deux rapports de réunion détaillés
  • une carte de haut niveau des services, obstacles, facilitateurs et points d’entrée clés des nouveaux arrivants dans le continuum des services de prévention, de dépistage, de traitement et de soins pour le VIH/TB/VHC/ITSS au Canada
  • un examen de la littérature sur les approches internationales aux services liés au VIH pour les nouveaux arrivants et les réfugiés
  • un commentaire résumant les messages clés des réunions, à soumettre à une revue scientifique.